Les pages Facebook sont mortes, vivent la famille et les amis

 

La nouvelle qui vous attend n’est pas bonne. Vraiment pas.

Facebook est mort, fermez vos pages et allez voir ailleurs.

Vous croyez que je blague ? Pas du tout.

Facebook, par la voix de son fondateur, a annoncé une baisse du reach dans le mur des utilisateurs du plus grand réseau au monde.

Community manager tremblez, le reach va baisser jusqu’à la mort.

Selon les propos de Mark Zuckerberg :

« Nous allons aussi donner la priorité aux posts des amis et de la famille plutôt qu’aux posts publics. »

Voilà, tout est dit.

Cette annonce signifie tout simplement que Facebook Facebook va privilégier les amis et la famille au détriment des marques et des médias.

Facebook justifie ce changement d’algorithme dans le but de pousser ses utilisateurs à moins passer de temps sur sa plateforme.

Si seulement cela était vrai.

On se souvient que le dernier changement d’algorithme avait fortement impacté la portée des posts. Selon certaines analystes, le reach serait descendu jusqu’à 7%. Cela signifie que si vous aviez 100 fans, seulement 7 d’entre eux seraient en mesure de voir vos publications.

Avec cette nouvelle baisse du reach, il être de plus en plus compliqué pour les community managers de faire librement leur travail. Leurs résultats seront de plus en plus décevants et ils deviendront les bêtes noires de leur hiérarchie.

De plus, les pages qui suscitent moins d’engagements seront les plus pénalisées. Les social media managers devront donc publier des contenus qui suscitent l’engagement. Ils devront laisser de côté les contenus racoleurs pour privilégier des contenus que les fans recherchent, aiment et partagent.

Si à première vue on ne peut pas blâmer Mark Zuckerbeg pour la nouvelle mise à jour de l’EdgeRank, on peut au moins lui prêter des arrières pensés.

 

Facebook est une machine financière et veut continuer à l’être.

Je m’explique.

Au début de Facebook, la majorité des fans pouvaient voir les publications des marques. Mark Zuckerberg, lié à des impératifs de chiffre d’affaires, a commencé par baisser légèrement le reach au fil des années. Tout ceci dans le but de pousser les entreprises à recourir aux Facebook Ads afin de toucher leur cible. Le coût de pub qui était abordable au début a grimpé à tels points que certains le rapprochent de Adwords.

Même si d’après mes propres campagnes publicitaires je ne peux pas avancer cette hypothèse, j’ai pu noter que le coût avait grimpé. De 2015 à aujourd’hui, je peux affirmer que le coût a fortement doublé. Ceci parce que de plus en plus d’entreprises utilisent les Facebook Ads et que les enchères s’élèvent encore et encore.

Tout ceci pour dire que derrière ce changement d’algorithme, il y a la volonté de Facebook de gagner plus d’argent, ni plus ni moins.

Mais alors que feront les entreprises dans tout ça ?

Elles n’ont pas huit choix. Il va falloir s’adapter. Être plus créatif et intelligent.

Selon mon observation, les PME auront le plus de mal à se retrouver. Par contre, les grandes entreprises, qui emploient généralement plusieurs community managers expérimentés, tireront leur épingle du jeu.

Néanmoins, si vous êtes une PME, il n’est pas trop tard, et vous ne devriez pas pour autant abandonner Facebook. Il reste encore un réservoir de clients dont vous aurez tort de vous en passer ou les laisser à vos concurrents.

Qu’est-ce que les entreprises peuvent faire pour lutter contre la baisse du reach ?

 

page facebook

Je dois vous avouer quelque chose : Facebook a changé.

C’est la fin de l’ère qui consistait à utiliser des pages Facebook comme véhicule pour atteindre des prospects de façon organique et gratuite. Tout doit dorénavant se payer. C’est le message que Facebook est en train de nous passer.

À l’avenir, Facebook va devenir seulement une plate-forme d’annonces publicitaires à 100%.

Mais aujourd’hui, je vais vous donner 3 tactiques pour tirer encore profit de Facebook :

  1. Commencer à produire des contenus vidéos. Les vidéos aujourd’hui drainent plus de 50% du trafic internet. Elles sont engageantes, divertissantes. Les internautes les plébiscitent de plus en plus. Aussi, est-il important miser aussi sur les Facebook Live qui font désormais partie de l’ADN de Facebook.
  2. Utilisez de plus en plus les capacités publicitaires de Facebook. La publicité Facebook est encore un moyen d’atteindre vos prospects. Même si le cout croît sans cesse, il reste plus abordable que la publicité Adwords. Vous ne savez pas encore l’utiliser, alors prenez du temps pour vous former.
  3. Pensez à utiliser un groupe Facebook pour votre entreprise

Les Facebook groupes sont à privilégier pour créer une vaste communauté. Toutefois, ils ne sont pas nécessairement un bon investissement pour toutes les entreprises, car ils prennent plus de temps et plus de modération.

D’ailleurs, voici les 5 questions à vous poser avant de commencer un groupe Facebook .

 

Pour le reste, assurez- vous d’utiliser des stratégies et des tactiques pour développer votre liste d’email  à partir de Facebook. Ainsi, dans le cas où Facebook devenait un gouffre pour votre entreprise,  vous aurez une autre façon de vous connecter avec votre communauté.

Pour conclure, privilégiez toujours des contenus à forte valeur. Des contenus utiles, ludiques et divertissants. N’essayez pas d’être trop vendeur ni racoleur.

L’heure de la gratuité et de la blague est finie sur Facebook.
Vive l’heure des achats tous azimuts.

 

Et de votre côté? Faites-moi savoir vos réflexions sur les changements d’algorithme des pages Facebook et la façon dont vous allez y faire face. J’attends vos réponses dans les commentaires ci-dessous.

 

Je m'appelle Steve Wantong. je suis Digital marketer, community manager et rédacteur web. Au quotidien, j'aide les entreprises et les marques à profiter pleinement des opportunités du digital et en faire un levier rentable pour la croissance de leur activité. Vous pouvez m'engager pour tous vos projets digitaux.

Laisser un commentaire